Success Story | Abionic, le «Nespresso» du diagnostic médical
26.04.2018 | Camille Andres

Née en 2010, cette medtech vaudoise a développé des tests sanguins basés sur une nouvelle technologie nanofluidique issue de l’EPFL. Ses produits sont aujourd’hui validés et Abionic s’étend à l’international.

C’est en 2010 que Nicolas Durand, tout juste diplômé de l’EPFL en nanotechnologie fonde Abionic avec Iwan Märki. L’entreprise est un prolongement des recherches menées par Nicolas Durand dans le cadre de son doctorat. Dès le départ, l’idée est d’utiliser la technologie nanofluidique pour accélérer les tests sanguins. Abionic développe une plateforme permettant des tests sanguins rapides et fiables pour faciliter les diagnostics médicaux.

Abionic manifeste dès l’origine une ambition globale en se lançant dès 2012 dans la mise en place de la certification ISO 13485, certification de conformité aux normes européennes pour toute entreprise médicale. Un gage de crédibilité important. «Dès le départ, nous avons eu ce souci de la qualité, et une vision internationale», insiste Nicolas Durand.

En 2012, la startup attire ses premiers investisseurs: une levée de fonds de série A réunit 3,5 millions de francs. Deux ans plus tard, les premiers utilisateurs professionnels, médecins notamment, sont approchés pour valider la technologie. «Il a fallu montrer que la nanotechnologie tenait ses promesses. Nos produits ont alors passé leurs premiers tests cliniques avec succès», détaille Nicolas Durand. L’étape est validée et suivie d’une levée de fonds de série B, réalisée auprès d’entrepreneurs suisses et européens. Le prototype devient alors un produit. La chaîne de production élaborée, entièrement suisse et basée à Lausanne, a une capacité maximale d’assemblage de plus d’un million de tests par an. A partir de 2016, l’entreprise entre dans une logique de démonstration commerciale.

«Nous sommes prêts à avoir des succursales mais le siège restera dans le canton.

C’est important pour contribuer au développement de l’écosytème local», explique Nicolas Durand.

En quoi votre technologie est-elle innovante?

Les tests que nous proposons existent déjà pour la plupart dans les laboratoires d’analyse, mais nécessitent des temps d’attente de plusieurs jours. Grâce à nos capteurs nanofluidiques, donc infiniment petits - technologie que nous sommes seuls au monde à offrir et protégée par plusieurs brevets - nous réduisons ce temps d’attente à cinq minutes. Le test, qui ne nécessite qu’une petite goutte de sang, est particulièrement apprécié chez les enfants. A noter également que pour certaines applications, comme la mesure des infections, notre solution est une véritable révolution qui a le potentiel de sauver des millions de vies. En effet le sepsis -anciennement appelé septicémie- représente un décès toutes les quatre secondes dans le monde. Notre autre atout est la simplicité d’utilisation: notre solution ne nécessite pas l’intervention de techniciens spécialisés. Enfin, elle s’applique potentiellement à tous les tests immunologiques, notamment les allergies et les tests de carence en fer qui sont désormais commercialisés.

Pourquoi avoir choisi le canton de Vaud ?

Nous sommes nés à Lausanne et dès le démarrage il était clair que l’idée était de construire notre succès dans le Canton de Vaud. Il faut également souligner que deux pôles se distinguent en Suisse dans notre domaine: Lausanne et Zurich. Après plusieurs années à l’EPFL Innovation Park, nous nous sommes installés au sein du Biopôle à Epalinges qui répond parfaitement à tous nos besoins de croissance.

Equipe de management d'Abionic

Que vous apporte le label Scale Up Vaud ?

C’est un positionnement de communication important. Dans le secteur des technologies médicales, le label de startup dispose d’une connotation négative, car il est associé à des solutions encore peu matures. Etre qualifié de scale-up nous aide à nous positionner comme entreprise mature en phase d’expansion, et donc à trouver des investisseurs dans un secteur très concurrentiel. Et cela répond aussi à une réalité: notre équipe a doublé chaque année depuis sa création.

Vos projets pour 2018?

Notre but est de démontrer la pertinence médico-économique de notre test de sepsis grâce à une grande étude clinique sur 14 sites en Europe, et de continuer à développer nos activités à l’international.

A partir de 2010, Abionic participe à une série de concours et prix entrepreneuriaux, qui lui permettent de réunir les premiers fonds nécessaires au développement de sa technologie.

En chiffres

Nombre de prix entrepreneuriaux reçus : 22

Nombre de collaborateurs : environ 40 collaborateurs

Montant total de fonds levés depuis 2010 : CHF 37 millions

Nombre de patients testés: >10’000

Taille des locaux : 1750 m2 dont 400m2 de laboratoire.

Embauches prévues: 4 postes ouverts, 40 dans les deux années à venir